full
image
#666666
http://www.cabinetpsy.com/wp-content/themes/zap-installable/
http://www.cabinetpsy.com/
#4a90c2
style2

Pascal Olivier


Psychologue clinicien et Psychothérapeute
Diplômé de l’Ecole de Psychologues Praticiens (EPP)
Exercice en cabinet libéral et en institution
Formateur en Psychologie
Enseignant à l’Université Paris 8 et en IFSI

Prestations


Passation de test et bilan psychologique
Psychothérapie analytique
Entretien de soutien et suivi psychologique
Spécialisation dans le domaine de la précocité intellectuelle
04.68.91.87.99
113 rue Fontgiève - 63000 Clermont Ferrand

Prestations / consultations

 

Les entretiens

Entretien de soutien

Face à un besoin de parler et d’éclaircir certains aspects ou difficultés, le psychologue permet une écoute active et dynamique à son patient.


La Guidance
La guidance fournit des repères au patient, pour l’aider par une écoute active et dynamique, par des conseils pratiques, à surmonter des difficultés ponctuelles et précises. Le but n’est pas de comprendre le pourquoi de ces troubles, ni de les expliquer, mais de trouver des solutions concrètes, efficaces et adaptées.


La Guidance Parentale et Aide Pédagogique
Aide apportée aux parents, face aux comportements, attitudes et relations avec leurs enfants. Le but est de constituer des comportements éducatifs plus harmonieux pour chacun des partenaires familiaux.

Suite à un entretien ou un bilan, le Suivi permet au psychologue de suivre le patient, tout au long des séances, dans sa démarche de réduction de sa souffrance psychique.


La Psychothérapie
La Psychothérapie prend appui sur ce que dit le patient, pour découvrir, avec lui, le sens caché de ses symptômes, dans l’optique constante de mieux adapter le fonctionnement psychique du patient. Le but est de comprendre l’origine d’un trouble ou d’une difficulté, afin d’aider le patient à trouver la meilleure solution adaptée.

La guidance devient psychothérapeutique quand le patient sent que la malaise qu’il ressent, n’est pas uniquement dû à la situation actuelle. Le patient exprime ainsi le désir de transformer cette douleur, en un meilleur confort psychique

Au sein d’institution ou de groupe, le psychologue permet d’établir une communication possible entre tous les partenaires, et ainsi favoriser la coordination entre les différents interlocuteurs. Des groupes de parole peuvent ainsi être instaurés. Le psychologue peut aussi intervenir dans l’amélioration du fonctionnement d’une structure ou d’une entreprise.


La psychanalyse et les thérapies d’inspiration analytiques

Cette théorie initiée fin du XIXème siècle par Sigmund Freud, se caractérise par sa référence à l’inconscient, concept central. La psychanalyse s’intéresse à l’individu dans sa globalité, à son histoire, et en particulier à celle de son passé.

Les difficultés qu’il vit dans le présent sont liées à des conflits psychiques non résolus et refoulés. La cure psychanalytique a pour objectif de découvrir ces éléments refoulés dans l’inconscient. La relation qui s’établit entre le psychanalyste et l’analysant (patient) permet de réaliser ce travail par le phénomène de transfert, moteur de la cure. Le transfert concerne les sentiments positifs et/ou négatifs que l’analysant éprouve spontanément pour son psychanalyste comme si celui-ci prenait la place ou tenait le rôle d’un proche parent de son enfance. La cure est le nom donné à la relation thérapeutique entre le Psychanalyste et l’analysant.

Entreprendre une Psychanalyse est un engagement à long terme, car l’objectif est ambitieux. Il vise à permettre à l’analysant de retrouver le cheminement de son parcours personnel, de découvrir son fonctionnement psychique et d’analyser comment il s’est peu à peu construit. La mise en lumière de l’ensemble de ces éléments contribue « de surcroît » à le débarrasser des symptômes qui l’avaient peut-être amené vers un Psychanalyste.

Une thérapie d’inspiration analytique se fonde sur la même théorie sans, toutefois, aller aussi loin dans l’analyse de l’individu qui s’y engage. Elle a principalement comme objectif d’analyser et d’identifier les sources des symptômes et d’ouvrir d’autres voies aux modalités défensives de la Psyché.

 

Tests et bilans psychologiques

Dans le cadre de ses compétences professionnelles, le psychologue décide du choix et de l’application des méthodes et techniques psychologiques qu’il conçoit et met en œuvre. (Titre I, article 3 du code de déontologie des psychologues)

Seul le psychologue peut déterminer la pertinence et le choix d’une de ses pratiques, d’un de ses tests.

Remarque préalable: tout test ou bilan fera l’objet d’un entretien préalable (afin d’établir la pertinence de la demande, mais également de recueillir des éléments pour le test), ainsi que d’un entretien de restitution par la suite

Un seul test ne doit pas être interprété isolément et doit toujours s’inscrire au sein d’un bilan complet, et d’un regroupement d’éléments. Ces éléments sont fournis par un regroupement des différents tests, les entretiens (avec le sujet, et/ou avec son entourage), et par les observations du psychologue (informations verbales et non verbales). Ce qui permet d’évaluer les relations entre les capacités de l’enfant et de son monde intérieur. Et c’est seulement ce tout qui est interprétable, et non un élément séparé. Ce qui explique la nécessité d’effectuer un bilan complet, afin d’être le plus pertinent possible pour comprendre les problématiques du patient.


Test d’Efficience Intellectuelle (QI) WPPSI IV (3-6 ans); WISC V (7-16 ans); WAIS IV (16 ans à adulte)

La mise à jour des fondements théoriques, à la lumières des recherches les plus récentes en psychologie, a permis l’introduction de nouveaux Indices rendant ainsi le calcul du classique Quotient Intellectuel Total plus précis, tout en autorisant une interprétation clinique plus fine.

Plus qu’un chiffre, le test d’efficience intellectuel permet de définir un profil psychologique du patient, mettant en avant ses atouts, ainsi que ses difficultés dans différents domaines


Tests Projectifs et de Personnalité (à partir de 3-4 ans jusqu’à adulte compris)

Ils permettent de mieux comprendre les structures psychiques de l’individu, et de mieux cerner la personnalité profonde du sujet, suivant les diverses situations et domaines de la vie sociale et personnelle du patient.

* Le test du Rorschach est le plus utilisé et connu des tests projectifs. Les techniques projectives d’étude de la personnalité visent à cerner le mode de fonctionnement psychique individuel dans sa dynamique et/ou ses altérations. Le test de Rorschach y tient depuis plus de 70 ans une place prépondérante du fait de la structure perceptive originale du matériel de test dans l’ordonnance des espaces, des formes et des couleurs.

* Le TAT (Thematic Apperception Test) de H. A. Murray et L. Bellak est l’un des dix tests les plus utilisés au monde. Test projectif, particulièrement utile dans toute étude approfondie de la personnalité des adolescents et des adultes, le TAT, par sa structure, propose un accès direct à la compréhension du déterminisme psychologique d’un sujet donné, en éclairant les différents aspects de l’organisation psychique individuelle.

* Le CAT (Test d’Aperception pour Enfants) est une épreuve constituée d’une série de 10 planches, basée sur le principe du TAT, mais mettant en scène des animaux auxquels les enfants s’identifient plus facilement qu’à des personnes

* Le test de Patte Noire (PN) est un test projectif dont les situations stimulus sont des scènes animales où l’enfant se projette très facilement. Le test se présente sous la forme de 19 planches de dessins évoquant des scènes dont le héros est un petit cochon.

* Le test des contes de fées (FTT-R) est un test projectif validé, qui apporte des informations sur la dynamique pulsionnelle intrapsychique des enfants. Il se compose de 21 planches dont les images représentent des personnages de contes de fées très connus et des scènes dérivées du Petit Chaperon Rouge et de Blanche-Neige et les Sept Nains

* Le TSEA (Test de Socialisation de l’enfant et de l’adolescent) est un test projectif destiné à évaluer le vécu subjectif de l’enfant (à partir de 6 ans) et de l’adolescent en ce qui concerne le contexte relationnel, familial et social.

* De part l’étude de divers Dessins, nous pouvons ainsi mettre en place les problématiques du patient et cet espace graphique est un jeu d’échange et de compréhension des gènes de l’enfant


Échelles de Dépression et d’Anxiété (de 8 à 16 ans)

L’échelle Composite de Dépression pour Enfants (MDI-C): Elle permet, à partir d’une auto-évaluation, d’accéder au monde émotionnel de l’enfant et plus particulièrement à la dépression à travers huit dimensions : estime de soi, anxiété, humeur triste, introversion sociale, pessimisme, défiance, faible énergie, sentiment d’impuissance.

L’échelle d’Anxiété manifeste pour Enfants (R-CMAS), est un outil d’auto-évaluation rapide de l’anxiété. Elle permet, à partir d’une mesure globale du niveau d’anxiété de l’enfant ou de l’adolescent, une évaluation plus spécifique de l’anxiété dans ses multiples expressions: inquiétude / hypersensibilité / anxiété physiologique / préoccupation sociale / concentration.

Bilan d’Orientation Scolaire et Professionnel Individuel (BOSPI)

Les outils d’évaluation de la personnalité permettent d’obtenir des renseignements complémentaires, à croiser avec l’évaluation des intérêts dans le cadre des bilans d’orientation. Ce bilan s’adresse aux lycéens et étudiants post-bac, en quête d’une voie scolaire et professionnelle.

« L’évaluation s’inscrit dans une démarche d’ensemble durant laquelle le conseiller va aider le sujet à se découvrir, à comprendre le modèle sur lequel les tests utilisés se fondent, à s’approprier ses résultats, à se positionner, à envisager des pistes de réflexion et d’action. » (Huteau, 1995)

Tests du Bilan d’Orientation Scolaire et Professionnel Individuel (BOSPI)

Deux formules sont possibles pour cette passation du BOSPI: un bilan général et un bilan approfondi, qui comprend deux tests supplémentaires

Concernant les tests généraux du BOSPI:

* Aptitudes : Tests différentiels d’aptitudes (DAT-5)

* Motivations : Questionnaire de Motivation à la réussite en Formation (QMF-6)

* Intérêts : Inventaire d’Intérêts Professionnel (IRMR-3)

* Personnalité : Profil Individualisé des cinq grands facteurs de la personnalité (ALTER-EGO / BFQ)


Concernant le bilan approfondi, vous aurez en plus ces deux passations:

* Estime de soi: Inventaire d’Estime de Soi de Coopersmith(SEI)

* Efficience Intellectuelle : Echelle d’Intelligence de Wechlser (WAIS-IV)

Les conditions de passations et de restitutions

Pour chaque bilan ou test effectué, un compte-rendu oral ET écrit sera proposé.

Concernant une passation de test ou de bilan, la procédure se déroule en 3 temps:

* Un premier rendez-vous fait conjointement entre l’enfant/adolescent, les parents et le psychologue, permet une première prise de contact, de pouvoir approfondir les détails de la nature de la demande et de la situation passée et présente de l’enfant/adolescent. Le psychologue profite de cet entretien, pour expliquer en détail les procédures de passation de test, ainsi que la finalité de ces rendez-vous, en se référence aux diverses théories et pratiques associées. Cette rencontre constitue un moment d’échange d’informations entre l’enfant, ses parents et le psychologue. Il permet ainsi de déterminer la meilleure méthode à utiliser en fonction des problématiques évoquées.

* La (et les) passation(s) de test s’effectue(nt) un autre jour, afin de permettre à l’enfant ou au patient, d’intégrer les informations transmises lors du rendez-vous précédent. Le psychologue effectue cette passation seul avec lui.

* Lors du dernier entretien, en présence de tous les interlocuteurs (enfant/adolescent, parents et psychologue), se mettent en place une restitution écrite et orale des résultats, commentaires et conclusions que le psychologue a fait émergés du bilan effectué. Cet espace constitue également un lieu d’échange interactif avec tous les intervenants.

Le but étant que ceux qui ont fait la demande initiale de ce bilan, puissent repartir avec des éléments de réponse concrets, de réflexion et des pistes de suivi pour une éventuelle suite psychologique associée.
Les parents ou patients, ne ressortent pas « seuls », sans éléments de réponse ou de discussion à la fin de cette(s) passation(s).
De même, le psychologue demeure toujours à la disposition des divers interlocuteurs (famille, école, autres professionnels médicaux ou paramédicaux) en cas de besoin.

 

La Relaxation Thérapeutique


Au-delà des entretiens par la parole, le psychologue propose également des exercices de relaxation thérapeutique, par des exercices de détente et de visualisation. Le but recherché est une détente physique et psychique, afin de permettre un meilleur lâcher-prise et un meilleur mieux-être intérieur.

paged
Chargement des news...
magnifier
#5c5c5c
on
loading
off